Les bienfaits de la cire d'abeille

On entend souvent parler des bienfaits que procure le miel pour notre santé et notre organisme. Mais qu’en est-il des bienfaits de la cire d’abeille ?
Cette dernière était couramment utilisée durant la période du Néolithique, il y a environ 10 000 ans de cela. Elle permettait, à l’époque, de rendre des poteries étanches, de soigner des maux, d’assouplir des cuirs… Et encore bien d’autres fonctions qui étaient essentielles au quotidien des hommes vivant à cette période de l’histoire. 

Elle est une cire naturelle sécrétée par les abeilles productrices de miel blanc. Elle permet à ces dernières de réaliser la construction de leur ruche. Les bienfaits de la cire d’abeille dans de nombreux domaines ne manquent pas. Mais pour ce qui est de notre corps, qu’en est-il vraiment ?

Les différents types de cire d’abeille

Il en existe deux sortes. La cire d’abeille blanche et la cire d’abeille jaune. La première, très pure, est couramment utilisée en industrie pour la fabrication de produits ménagers ou autres. 

La seconde, plus riche en composés essentiels (pollen, propolis), est utilisée en cosmétologie pour le soin de la peau.

Ses bienfaits

Les bienfaits de la cire d’abeille sur le corps sont nombreux. Cette cire est idéale pour l’entretien et les soins de la peau et s’utilise dans de nombreuses circonstances :

  • La cire d’abeille nourrit et hydrate les peaux sèches : cette substance occlusive, riche en vitamine A et en acides gras, présente de nombreux avantages pour la peau. Par un mécanisme de rétention d’eau, elle va permettre aux cellules épidermiques de conserver leur hydratation, empêchant la perte d’eau. Elle constitue donc un excellent remède contre les asséchements cutanés ;
  • Elle aide à la cicatrisation des plaies : grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, elle va permettre d’apaiser la douleur, et de refermer petit à petit la blessure. Appliquée en baume à lèvre, elle permet de soigner également les gerçures fréquentes en hiver ;

La cire d’abeille, remède naturel par excellence

  • Elle soigne aussi certains problèmes cutanés et atténue les démangeaisons. Le très célèbre « Cérat du Galien », appelé aussi « cold cream », est connu pour guérir les maladies de peau de type eczéma par exemple tout comme le miel de jujubier. La cire d’abeille est l’un des composés principaux de ce remède, qui apporte fraîcheur et apaisement à la peau ;
  • La cire d’abeille nourrit les mains sèches et abîmées. En hiver, la peau est soumise à de rudes épreuves, notamment les mains qui sont souvent exposées. Elle a pour rôle d’hydrater et d’apaiser les mains sensibles ;
  • Elle permet de réaliser des épilations naturelles : sans douleurs ni brûlures, elle enlève chaque poil dès la racine tout comme l’huile de souchet. Cela est idéal pour épiler les aisselles ou les jambes par exemple. De plus, la repousse de poils sera beaucoup moins rapide qu’un rasoir classique. 
  • Elle apporte également des soins aux cheveux : comme ceux qui ont souffert d’une forte déshydratation, due aux colorations et aux lissages répétitifs ;
  • Enfin, les bienfaits de la cire d’abeille se trouvent là où on ne les attendait pas : en diététique ! Cette cire possède en effet des vertus amincissantes. Dans un baume de massage et en parallèle d’un régime diététique par exemple, elle permet de tonifier et d’affiner la silhouette.

Où s’en procurer ?

Ce produit de la ruche peut être blanchie, soit à la lumière, soit grâce à des produits oxydants.
La cire qu’il faut utiliser pour notre bien-être corporel est donc la cire d’abeille jaune. Pour s’en procurer, il faut aller directement au contact des apiculteurs. Ou bien se rendre dans des magasins bio spécialisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *